La Liberté

L’abattage du chêne se précise

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
25.02.2021

CO de la Glâne » Sauf tremblement de terre, le chêne centenaire et malade situé sur la parcelle de l’école secondaire de Romont, en cours de rénovation, sera prochainement abattu. Dans sa décision du 5 février, la Préfecture de la Sarine rejette le recours de Pro Natura, opposée à la coupe, qui devra s’acquitter de 300 fr. de frais de procédure.

L’association écologiste dénonçait l’absence d’information sur le bien-fondé des travaux à cet endroit. Pour elle, la plantation d’un chêne de 40 à 50 centimètres de circonférence constituait une compensation insuffisante. Autant d’arguments balayés par la préfecture, qui estime le bien-fondé des travaux en cet emplacement «largement démontré», soulignant les intérêts d’ordre public, sanitaire, sécuritaire et financier qui penchent en faveur de l’abattage. «En ce moment nous ne pensons pas recourir contre cette décision, car un recours aurait très peu de chances d’aboutir», réagissait hier José Collaud, de Pro Natura.

Si la pro

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00