La Liberté

«J’ai hésité à bénir le désinfectant»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La tribune n’est accessible qu’à l’organiste et un petit nombre d’instrumentistes – ici à Sainte-Thérèse samedi soir. © Lib/Aldo Ellena
La tribune n’est accessible qu’à l’organiste et un petit nombre d’instrumentistes – ici à Sainte-Thérèse samedi soir. © Lib/Aldo Ellena
«J’ai hésité à bénir le désinfectant» © Lib/Aldo Ellena
«J’ai hésité à bénir le désinfectant» © Lib/Aldo Ellena
L’église Saint-Pierre de Fribourg affichait complet à moins d’un quart de sa capacité pour la messe de dimanche matin. © Lib/Aldo Ellena
L’église Saint-Pierre de Fribourg affichait complet à moins d’un quart de sa capacité pour la messe de dimanche matin. © Lib/Aldo Ellena
Partager cet article sur:
01.06.2020

Des milliers de catholiques sont retournés à la messe pour la Pentecôte. Témoignages et confidences

Photos Aldo Ellena Textes Patrick Chuard

Religion » «Le retour de la messe pour la Pentecôte est une magnifique coïncidence!» s’exclamait Carlo Reggi dimanche soir, devant la chapelle de Notre-Dame de Tours, une enclave fribourgeoise dans la commune de Corcelles-près-Payerne. «Les apôtres étaient confinés à Jérusalem cinquante jours après Pâques, et ils ont reçu le Saint-Esprit. C’est ça, la fête de Pentecôte. C’est exactement notre situation après des semaines de confinement», ajoutait le septuagénaire. Pas sûr que le Conseil fédéral ait pensé à cette coïncidence lorsqu’il a autorisé à nouveau les célébrations religieuses dès le 28  mai. Mais elle n’a pas échappé aux chrétiens.

Jeudi déjà, heureux de cet

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00