La Liberté

«Cremo a choisi de rester en Suisse»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Paul-Albert Nobs: «Le fait de rester en Suisse n’a pas empêché Cremo de se développer.» © Charly Rappo
Paul-Albert Nobs: «Le fait de rester en Suisse n’a pas empêché Cremo de se développer.» © Charly Rappo
Paul-Albert Nobs: «Le fait de rester en Suisse n’a pas empêché Cremo de se développer.» © Charly Rappo
Paul-Albert Nobs: «Le fait de rester en Suisse n’a pas empêché Cremo de se développer.» © Charly Rappo
Partager cet article sur:
26.06.2020

Le directeur Paul-Albert Nobs prend sa retraite après 37 ans d’activités au sein du groupe laitier villarois

François Mauron

Economie » A Fribourg comme ailleurs, il existe une poignée de personnalités économiques incontournables, ces patrons qui font et défont le canton. Paul-Albert Nobs est l’un d’entre eux. Le directeur de Cremo prend sa retraite à la fin du mois, après 37 ans d’activités au sein du groupe laitier villarois, dont 26 à sa tête. Retracer son parcours professionnel remplirait un livre dont la trame serait quatre décennies de politique agricole et laitière en Suisse. On devra donc se contenter de morceaux choisis sous forme d’interview.

Après de bons résultats durant la première moitié de la décennie 2010, avec un pic en 2014 (614,7 millions de francs de chiffre d’affaires, pour un bénéfice de 9,1 millions), Cremo a connu des exercices plus difficiles, perdant 10 millions de francs sur les ann&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00