La Liberté

Ces masques qui changent tout

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour les coiffeurs, ce n’est pas facile de conseiller les clients qui portent un masque cachant la moitié du visage. © Charly Rappo-archives
Pour les coiffeurs, ce n’est pas facile de conseiller les clients qui portent un masque cachant la moitié du visage. © Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
05.08.2020

Fribourg pourrait aussi rendre le port du masque obligatoire. Parole à ceux qui s’y sont déjà mis

Stéphanie Buchs

Covid-19 » Alors que plusieurs cantons rendent obligatoire le port du masque dans les commerces depuis peu, certaines professions se sont vu imposer son utilisation en continu dès les premiers moments du déconfinement. A commencer par les coiffeuses. La situation n’est pas facile pour ces professionnelles qui, contrairement au domaine de la santé, n’ont pas été formées pour travailler avec cette protection et n’en ont pas l’habitude.

Les inconvénients sont nombreux: maux de tête, fatigue et boutons ne sont pas rares. «C’est difficile, mais on s’habitue», lance d’entrée Anita Chaperon Carrel, présidente de la section fribourgeoise de Coiffure Suisse, qui se veut positive. «Le masque n’est vraiment pas idéal, mais il est indispensable pour que l’on puisse continuer à travailler, tant qu’il n’y a pas de v

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00