La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Troyes, cité des amours romantiques

Avec son passé de chanson courtoise et son ambiance de charme, la cité champenoise incite à l’idylle

Coucher de soleil sur «La Ribambelle joyeuse» de Tom Frantzen, au bord du canal du Trévois. © Troyes Tourisme/Pascal Fleury
Coucher de soleil sur «La Ribambelle joyeuse» de Tom Frantzen, au bord du canal du Trévois. © Troyes Tourisme/Pascal Fleury

Pascal Fleury

Publié le 19.07.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Découverte » A Troyes, dit-on, le cœur bat plus fort! Il est vrai qu’en se promenant dans les rues à colombages de cette charmante cité lovée dans une boucle de la Seine et parcourue d’anciens canaux, on se prend à rêver d’amour.

Le cadre romantique des terrasses ombragées, le dédale des rues piétonnes jouant à cache-cache avec l’histoire, les cadenas des amoureux se promettant un amour éternel, tout semble avoir été pensé pour que les esprits chavirent. Jusqu’à ce Cœur de Troyes immense, ciselé par un couple d’artistes du département de l’Aube, qui s’enflamme à l’approche des touristes sur le quai des Comtes de Champagne, à l’épicentre de la ville.

Harmonie

Assurément, Troyes séduit. Par son architecture d’abord. L’entr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11