La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Mikhaïl Gorbatchev, le libérateur de la religion en URSS

Mikhaïl Gorbatchev, décédé mardi, a permis le rétablissement de la liberté de culte en Russie

Réunion historique: le 1er décembre 1989, le pape Jean-Paul II accueillait le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev au Vatican. © Keystone-archives
Réunion historique: le 1er décembre 1989, le pape Jean-Paul II accueillait le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev au Vatican. © Keystone-archives

Raphaël Zbinden, CATCH.CH/iMedia

Publié le 03.09.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Hommage » En avril 2008, des articles de la presse mondiale assurent à grand fracas que Mikhaïl Gorbatchev est devenu chrétien. A l’origine de cette rumeur, sa visite sur la tombe de saint François, à Assise. Une conversion que l’ancien dirigeant soviétique s’empressera de démentir. «J’étais et je reste un athée», confirmera-t-il à l’agence de presse russe Interfax. «C’est en touriste et non pas en pèlerin que je me suis rendu sur cette tombe», a assuré l’ancien ponte communiste, tout en relevant sa fascination et son admiration pour le Poverello.

Ce n’est donc pas par conviction religieuse que Mikhaïl Gorbatchev a fixé le cadre d’une nouvelle ère dans les relations entre les religions et l’Etat. Lorsqu’il est nommé secrétaire général du parti, en 198

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11