La Liberté

En révision, le four était éteint

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
13.08.2020

Plus de 40 ans après les faits, une rumeur continue de circuler au sujet de ce crime loin d’être aussi parfait que Jules l’avait imaginé.

Les jours suivants, son comportement déroute. Le lundi, après avoir découpé le corps, il en ramène les morceaux à Péry. En soirée, il les dépose au bord d’un chemin vicinal conduisant à la cimenterie, puis se rend à une séance. Quel illogisme! Or, les anciens de Péry racontent encore que cet ancien maire savait que le four de la cimenterie, extrêmement chaud, permettait d’éliminer les déchets carnés. Il aurait voulu y jeter ses sacs, afin qu’ils disparaissent à tout jamais. Mais pour son malheur, le four aurait été à l’arrêt, en raison d’une longue révision de plusieurs jours! Et le plan si parfait de Jules a déraillé. Pris au dépourvu il est retourné dans le Seeland pour jeter ses sacs dans l’Aar où ils ont ensuite été retrouvés en suivant ses propres indications.

La rumeur, toujours elle, fait de lui un prisonnier exemplaire, qui pre

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00