La Liberté

«Payer un taxi me reviendrait plus cher»

«Payer un taxi me reviendrait plus cher»
«Payer un taxi me reviendrait plus cher»
«Payer un taxi me reviendrait plus cher»
«Payer un taxi me reviendrait plus cher»
«Payer un taxi me reviendrait plus cher»
«Payer un taxi me reviendrait plus cher»
23.04.2019

STÉPHANE DUCRET

26 ANS, COLLABORATEUR DANS UN SERVICE CLIENTÈLE, VILLARS-SUR-GLÂNE

«Au début, j’ai été un peu surpris lorsque j’ai appris par une connaissance l’introduction d’un prix supplémentaire de cinq francs pour les bus de nuit des TPF. Mais même en étant détenteur d’un abonnement général, ça ne me gêne pas de les payer. Il m’arrive d’utiliser ces bus lorsque je rentre tard et j’en suis bien content! Payer un taxi me reviendrait bien plus cher et je trouve que cette taxe est un détail, une petite participation supplémentaire du client pour permettre de développer une meilleure offre globale. L’offre des transports publics est plus qu’acceptable maintenant, même les petits villages sont desservis. Je comprends que, pour les personnes avec peu de revenus, ces cinq francs sont à prendre en compte dans le budget de la sortie et peuvent poser problème. De plus, je trouve qu’il n’y a pas eu assez de communication de la part des TPF au début pour expliquer cette nouvelle mesure.»

Edouard Maillard

19 ans, collégien, Neyruz

«Avant l’introduction de nouvelles lignes de bus de nuit le week-end, le dernier train depuis Fribourg jusque dans mon village était à 23 h 41 et je n’avais pas encore le permis. C’était très embêtant lorsque je sortais faire la fête, car je devais soit dormir chez quelqu’un, soit rentrer très tôt de la soirée ou ne pas sortir du tout. Globalement, je suis donc très content qu’il y ait cette nouvelle offre de bus et que même les petits villages soient desservis. Je trouve que cinq francs, ce n’est pas cher payé pour rentrer en sécurité après une soirée arrosée. Le coût du bus reste bien moins élevé que le taxi, et ça compte pour un étudiant avec peu de moyens. En général, j’alterne donc entre prendre la voiture et un bus de nuit pour rentrer tard de soirée. Si je prends la voiture et que je ramène mes amis chez eux, je ne peux pas boire et en plus, l’essence pour rentrer me revient plus cher que la taxe de cinq francs pour le bus.»

Juliana Milman

21 ans, étudiante en cours d’emploi, Marly

«La première fois que j’ai pris un bus de nuit depuis l’introduction des cinq francs, ça m’a embêtée de devoir les payer car j’ai déjà un abonnement général et il coûte assez cher. Il n’y a pas eu beaucoup de changements au niveau de l’offre pour ceux qui habitent dans l’agglomération de Fribourg si ce n’est un bus supplémentaire à 3 h 30. Je trouve donc que cette taxe n’est pas nécessaire, d’autant plus que certains arrêts ont été supprimés. De plus, les parkings extérieurs sont gratuits après 18 h 30 en ville et finalement, pour sortir, il est plus avantageux que je prenne ma voiture. Bien que ce ne soit pas très écologique, ça me revient moins cher que le bus de nuit. Il m’arrive aussi de prendre le dernier bus non taxé. Le public cible des bus de nuit est des jeunes, avec souvent peu ou pas de revenu fixe. Pour eux, le prix de la taxe est trop élevé. Je pense donc qu’il faudrait trouver une alternative à ce supplément de cinq francs.» Chiara Bovigny

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00