La Liberté

«La plus belle manière pour moi d’exprimer mon âme»

Sophia Ianni est tombée dans le chant lyrique durant son enfance. © Kessey Dieu
Sophia Ianni est tombée dans le chant lyrique durant son enfance. © Kessey Dieu
Publié le 26.09.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Parle-moi de ton art!

Sophia Ianni, 23 ans, diplômée d’un master en droit de l’Université de Fribourg et étudiante à la Haute Ecole de musique, est passionnée de chant lyrique.

«Mes parents racontent que je chantonnais tout le temps quand j’étais petite. A mes 6 ans, ils m’ont donc inscrite à la Maîtrise du Conservatoire de Lausanne (chœur pour enfants, ndlr), où je suivais déjà des leçons de piano. Par la suite, j’ai eu l’occasion de participer à des représentations d’opéra dans le chœur d’enfants, puis j’ai commencé à prendre des cours particuliers. Depuis, le chant ne m’a jamais quittée, même lorsque je me suis installée à Fribourg pour mes études.

Ce que j’aime particulièrement dans cet art, c’est tout d’abord la sensation qu’il procure. Lorsque l’on chante, il y a une satisfaction, un vrai plaisir physique. Je crois que c’est la plus belle manière pour moi d’exprimer mon âme. Ce que je trouve aussi beau dans le chant, c’est qu’en plus d’être plaisant pour soi, il l’est surtout pour les autres. Il peut émouvoir, faire rêver, voire exercer un effet cathartique. En fait, le véritable bonheur réside dans le fait de partager la musique que l’on chante. Ce partage est magique.

C’est au fil des années, en assistant à plusieurs opéras, que ce soit au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra de Lausanne, ou à l’Arène de Vérone, ou à des rediffusions de représentations du Metropolitan Opera de New York, que j’ai véritablement compris que le chant devait être présent dans ma vie, d’une manière ou d’une autre.

Cependant, je n’ai pas rejoint la Haute Ecole de musique dans une optique carriériste. Je pense surtout qu’il faut travailler assidûment pour offrir le meilleur de soi-même afin de faire de la belle musique. Mon but principal est d’avoir du plaisir, de profiter de faire ce que j’aime, et advienne que pourra! On verra les opportunités qui se présenteront le moment venu. L’important, c’est que le chant fasse toujours partie de ma vie, peu importe sous quelle forme.» Kessey Dieu

Articles les plus lus
  • En direct

    Quatre à la suite pour Gottéron !

    Excellent week-end pour Fribourg-Gottéron ! Les protégés de Christian Dubé s'imposent 4-3 à Lausanne et enchaînent un quatrième succès de rang en National...
  • Incendie au GYB à Payerne

    Les élèves et les enseignants du Gymnase intercantonal de la Broye (GYB) à Payerne, soit quelques 1100 élèves, ont été évacués de l’établissement scolaire ce...
  • Explosion d'un bancomat à Gumefens

    Un bancomat de la banque Raiffeisen a explosé à Gumefens dans la nuit de jeudi à vendredi. Un important dispositif de police a été mis en place pour retrouver...
  • Musique: la Concordia à l'heure brésilienne

    La Concordia, le corps de musique officiel de la ville de Fribourg, a vécu vendredi à l’heure brésilienne à l’occasion de sa soirée annuelle qui s’est déroulée...
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11