La Liberté

Un vent de panics chez les graminées

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Elu vivace de l’année 2020, le panic érigé résiste à la sécheresse tout en arborant des coloris spectaculaires dès l’automne, parant ainsi vos plates-bandes de mille teintes. © GMH_Bernd Hertle
Elu vivace de l’année 2020, le panic érigé résiste à la sécheresse tout en arborant des coloris spectaculaires dès l’automne, parant ainsi vos plates-bandes de mille teintes. © GMH_Bernd Hertle
Partager cet article sur:
25.08.2020

Jean-Luc Pasquier

Jardinage

Mi-femme, mi-demoiselle, Annick porte avec élégance sa vingtaine libérée. Belle au naturel, elle rayonne par son sourire extatique. En effet, elle est délivrée de ses études depuis le début de l’été. Comblée, elle exprime sa joie d’avoir réussi son diplôme académique. Elle en a tellement bavé qu’elle savoure enfin la langueur des jours de liberté. Alors, au lieu de la coiffe plate de lauréate, une couronne de fleurs lui enserre sa longue chevelure, comme pour souligner son état euphorique. Désormais, Annick n’aspire qu’à se prélasser dans les prairies verdoyantes et à en apprécier les parfums envoûtants. Vêtue de tulle et de fine dentelle, sa silhouette longiligne se dessine au gré du vent. Malgré cette légèreté de l’être, elle éprouve une sorte de creux dans son ventre. Il lui manque une âme pour partager son extase. La tête dans le guidon durant son cursus universitaire, elle ne s’intéressait guère aux mousquetaires qui transpiraient la bière.

Et là, elle repense à

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00