La Liberté

Les digitales mènent le bal des pétales

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un peu de place à la mi-ombre, une terre de jardin sans chichi et, en s’étendant au fil du temps, le ballet des digitales s’emballe. © Jean-Luc Pasquier
Un peu de place à la mi-ombre, une terre de jardin sans chichi et, en s’étendant au fil du temps, le ballet des digitales s’emballe. © Jean-Luc Pasquier
Partager cet article sur:
03.06.2020

Jean-Luc Pasquier

Jardinage

Anastasia se prépare au concours de sa vie. Voilà des années qu’elle enchaîne les arabesques, pointes, pas chassés et autres cabrioles. Et ce soir, c’est son soir. Elle est déterminée à gagner sa place au ballet royal de Saint-Pétersbourg. Sa silhouette fuselée est tendue comme un arc et son cœur bat la chamade sous son juste-au-corps. Le tissu rose et blanc moule ses muscles discrets mais bien présents. Un épais rideau de velours la sépare de la scène et sa maman lui tient la main pour tenter de calmer sa fougue. Elle est très prête. Elle veut. Soudain, Anastasia entend chuchoter son nom. Son tour approche. Elle sent cogner sa cage thoracique et son rythme cardiaque envahit son esprit. Le rideau se lève et l’incroyable clarté l’éblouit. Anastasia attend avant de s’élancer. «Amuse-toi», lui lance vite sa maman avant de lâcher sa menotte.

Dans une tempête d’élégance, Anastasia s’envole et virevolte devant les regards ébahis du jury. Elle enchaîne son programme avec p

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00