La Liberté

Bien loin d’être bette à manger du foin

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Qu’elles soient blondes ou rouges, les côtes de bette sont très dociles et peuvent même intégrer les massifs fleuris avec leur feuillage aussi opulent que délicieux. © Jean-Luc Pasquier
Qu’elles soient blondes ou rouges, les côtes de bette sont très dociles et peuvent même intégrer les massifs fleuris avec leur feuillage aussi opulent que délicieux. © Jean-Luc Pasquier
Partager cet article sur:
14.07.2020

Jean-Luc Pasquier

Jardinage

Au royaume des légumes, Annette se prend pour la princesse des brumes. Gâtée par la nature et un peu simplette, cette grande blonde arbore tout ce qui fait baver les hommes. Pas étonnant qu’une nuée de vautours lui fassent la cour. Tout en courbettes pour tenter de charmer cette belle nénette, les limaçons usent de leur salive mais Annette ne se sent pas prête. Alors elle laisse ces gastéropodes lui glisser autour sans rien leur promettre. Il faut aussi dire que ses parents veillent au grain car ils savent bien qu’Annette n’a pas toute sa tête.

Heureusement, leur gentillette n’a pas un cœur d’artichaut fondant au premier prétendant. Pleine de joie, mademoiselle Annette continue donc de jouer les midinettes sans risquer de se compromettre. Soudain, ce qui devait arriver arriva: elle vient de croiser le regard de Gondran, le nouvel aide à la ferme. Un œil aux fraises et l’autre au foin, façon Joe Dassin, offrent à Gondran un charme fou et elle en tombe à genoux. Fort

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00