La Liberté

La Belgique fait acte de repentance

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
01.07.2020

Colonialisme » Historique: le roi des Belges a présenté ses regrets pour la période coloniale belge au Congo.

Ce ne sont pas encore des excuses officielles, mais elles viendront. Le roi des Belges, Philippe Ier, a exprimé hier «ses plus profonds regrets» pour les atrocités que ses compatriotes ont commises au Congo aux XIXe et XXe siècles, à l’époque de la colonisation.

La pandémie de coronavirus a empêché le souverain belge, sur le trône depuis 2013, de se rendre comme prévu à Kinshasa, hier, afin d’y commémorer le 60e anniversaire de l’indépendance du Congo. C’est dans une lettre adressée au président congolais, Félix Tshisekedi, que Philippe a donc exprimé ce qu’il aurait dit sur place.

«Notre histoire est faite de réalisations communes mais a aussi connu des épisodes douloureux», écrit-il, en référence à l’époque où l’Etat indépendant du Congo fut la propriété privée du roi Léopold II, de 1885 à 1908, avant de devenir le Congo belge, jusqu’au 30 juin 1960.

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00