La Liberté

Donald Trump fragilisé

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
26.05.2020

Le républicain pensait être réélu sans coup férir. Mais la pandémie a changé la donne de la présidentielle

Kessava Packiry, New York

Etats-Unis » En pleine pandémie qui a fauché plus de 98 000 personnes aux Etats-Unis, Donald Trump n’a qu’une chose en tête: sa réélection le 3 novembre. Le président, qui tablait sur son bilan économique pour prolonger son séjour à la Maison-Blanche, est en mode campagne. Mais le Covid-19 a brouillé toutes les pistes. Au lieu d’un boulevard, c’est un chemin défoncé qui l’attend.

 

Gestion hasardeuse du début de crise

 

On retiendra du président une gestion que beaucoup qualifient de catastrophique. «C’était le cas au début», tempère Paul Frymer, professeur au département politique à l’Université de Princeton. «Dans une pandémie sans précédent, il a laissé aux universités, aux équipes sportives

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00