La Liberté

Les coupables de Credit Suisse

01.10.2019

Credit Suisse dénonce son ex-directeur des opérations, un proche du patron Tidjane Thiam, comme responsable de la filature de l’ex-dirigeant Iqbal Khan. Et provoque son départ immédiat

Ariane Gigon, Yves Genier

Filature » Il ne savait rien: Tidjane Thiam, directeur général du Credit Suisse (CS) n’avait pas été mis au courant des actions d’espionnage décidées par deux de ses cadres, dont son bras droit, contre l’ancien chef de la gestion de fortune internationale de la banque, Iqbal Khan. C’est la conclusion d’un rapport présenté ce mardi à Zurich. Un rapport qui met à jour de nouvelles irrégularités: des messages ont été effacés. Malaise.

«Les mesures de surveillance étaient erronées, disproportionnées et elles ne correspondent pas à la culture de notre banque. Je présente mes excuses à nos collaborateurs, confrontés à des critiques qu’ils ne méritent pas, à nos actionnaires et à Iqbal Khan et à sa famille.» Urs Rohner, président du

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00