La Liberté

La pandémie sacrifie la mode

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
09.07.2020

Les chaînes, en difficultés, ferment d’innombrables magasins et licencient voire frôlent la faillite

Yves Genier

Consommation » A Wall Street, on sent tout d’un coup le vent de la crise jusqu’au nœud de cravate. Brooks Brothers, le fournisseur de costumes trois-pièces favori des banquiers et des traders depuis plus de deux siècles, a demandé mercredi à se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites (l’équivalent d’un dépôt de bilan). Surendetté, il s’en remet à un juge pour lui accorder le temps nécessaire à trouver les fonds lui permettant de relancer les affaires de ses quelque 500 magasins et sauver les emplois de ses 4000 salariés.

La chute de cette marque de tradition aux Etats-Unis n’est que le dernier exemple de la vague de faillites, de fermetures, de licenciements et de réductions de voilure qui caractérisent l’univers de la mode, du chic au prêt-à-porter populaire, depuis que les

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00