La Liberté

Violence ordinaire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Violence ordinaire
Violence ordinaire
Partager cet article sur:
23.01.2021

Hiroki Takahashi » Dès les premières pages d’Okuribi - Renvoyer les morts, le lecteur sent le drame arriver. Il ne peut évidemment rien faire pour l’arrêter et sera certainement surpris en découvrant à quel point les événements tournent mal dans cette petite école japonaise de ville de province. Il suit les pas d’Ayumu, nouveau venu dans le collège. Normalement, tout devrait bien se passer car l’adolescent est habitué à changer d’établissement: le travail de son père l’a déjà amené à déménager. Il s’intègre en effet à un groupe d’amis dont le leader, Akira, distille une petite odeur de soufre. C’est lui qui distribue les cartes hanafuda, un jeu semblant prédestiner tous leurs passe-temps malveillants. Qui perd aura un gage humiliant ou douloureux. A quel moment l’amusement fait-il place au harcèlement? Quand la brutalité devient-elle incontrôlable et les êtres impitoyables?

Ce premier roman d’Hiroki Takahashi à être traduit en France se déroule au Japon, mais il pourrait avo

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00