La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Rentrée littéraire: Violaine Bérot rêve de vivre en utopie

Eleveuse de chèvres puis de romans, l’écrivaine d’altitude, nichée dans une cabane des Pyrénées, interroge nos sociétés idéales. Rencontre

Née en 1967, l’écrivaine a fait le choix de se retirer dans une cabane de montagne, d’où elle questionne notre rapport à la nature. © Stéphane Lessieux
Née en 1967, l’écrivaine a fait le choix de se retirer dans une cabane de montagne, d’où elle questionne notre rapport à la nature. © Stéphane Lessieux

Thierry Raboud

Publié le 19.08.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Littérature » Le monde doit être changé, certes. Mais sommes-nous véritablement prêts à renoncer au confort des habitudes pour faire advenir la révolution? L’interrogation traverse l’époque, et l’œuvre de Violaine Bérot, chantre sérieuse du retour à la nature. Bref et elliptique, son dernier roman, sorti jeudi, brille comme un curieux miroir de nos idéaux, au cœur de cette rentrée littéraire riche en sociétés réinventées (lire ci-dessous).

«Je suis idéaliste, je crois à une société basée sur l’échange et l’entraide. Mais la mise en œuvre est toujours plus difficile qu’on ne le pense… L’écriture est une manière d’exprimer cette difficulté, et de creuser mes propres incohérences», confie l&rsqu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Alice mène l’enquête

    Thriller » Sarajevo! Pour la destination, merci bien. L’héroïne y débarque comme si elle arrivait à Nagasaki ou Saigon, «avec le sentiment d’entrer dans un...
  • pictogramme abonné La Liberté Climat: mal de mère

    Poésie » Après une nuit passée dans la grande galerie de l’évolution du Muséum d’histoire naturelle de Paris, face aux représentants empaillés d’espèces...
  • pictogramme abonné La Liberté Les zombies sont en ville

    Thriller horrifique » L’Etat du Massachusetts n’a décidément plus rien à voir avec la contrée célébrée autrefois par les Bee Gees dans une plaisante rengaine...
  • pictogramme abonné La Liberté Et P’tit Claude est devenu grand

    Eddy Mitchell raconte son adolescence parisienne dans un textetouchant, magnifiquement illustré par Ralph Meyer
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11