La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pierre Voélin d’après nature, ou l’heureuse clarté

Publié le 26.11.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Littérature » Avec les brèves «pas exactement bucoliques» de son nouveau recueil, Quatre saisons, plusieurs lunes, le poète jurassien établi à Fribourg se détourne du tragique pour accéder à une inattendue légèreté.

On s’étonnait, découvrant une première brassée de ses «poèmes trop courts» dans les pages de La Revue de Belles-Lettres en 2019, de cette légèreté que nous qualifiions hâtivement ici de bucolique. Il est vrai que la tonalité de ces aperçus de nature paraissait ouvrir l’œuvre de Pierre Voélin à de nouvelles harmoniques. Plus lumineuses, rassérénées peut-être.

C’est que la gravité, jusque-là, dominait dans le déploiement exigeant d’une langue hantée par le désastre du

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Transmission

    Monographie » André Ducret a vu ses œuvres déposées et cataloguées à la BCU de Fribourg (en 2007), son parcours humain et musical détaillé dans un film...
  • pictogramme abonné La Liberté En cas d’incendie

    Bruno Pellegrino » Il faudrait parler d’œuvre, déjà, tant ses trois romans composent un univers à l’esthétique affirmée, aux hantises persistantes, aux...
  • pictogramme abonné La Liberté L’art de la fugue

    Premier roman » L’école de la forêt, et l’on songe à ces fictions du retour à la nature. Qu’on ne se méprenne: ce premier roman de Carla Demierre, poétesse...
  • pictogramme abonné La Liberté La littérature est devenue un produit comme un autre

    C’est la thèse, sombre mais perspicace, développée par Hélène Ling et Inès Sol Salas dans l’éloquent essai Fétiche et la plume
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11