La Liberté

Garçon! Un cappuccino

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Ces chroniques brillantes, Chantal Thomas les a écrites entre 2014 et 2018. © Hermance Triay
Ces chroniques brillantes, Chantal Thomas les a écrites entre 2014 et 2018. © Hermance Triay
Partager cet article sur:
20.06.2020

A nombre d’entre nous, les cafés ont manqué durant le confinement. Des chroniques de Chantal Thomas révèlent le bonheur qu’ils procurent

Ghania Adamo

Entretien » Une flambée de vie qu’exaltent ces mots: «Finalement, ce qui constitue l’ossature de l’existence, ce n’est ni la famille, ni la carrière, ni ce que d’autres diront ou penseront de vous, mais quelques instants de cette nature, soulevés par une lévitation plus sereine encore que celle de l’amour.» C’est Nicolas Bouvier, cité ici en exergue de Café vivre, recueil de chroniques paru sous la plume de Chantal Thomas. Tissées de couleurs, serties de quelques joyaux de la pensée, ces chroniques brillantes, que la romancière a écrites entre 2014 et 2018, sautent d’un pays à un autre, d’une bibliothèque à un musée, d’un parc à un bar, d’un opéra à une église, avec une palpitation jamais altérée par la fatigue du voyage. A Paris, à Zurich, à Montréal, à New York, à Kyoto, à Taipei… résonne la voix de nombreuses stars: Voltaire, Rousseau, Colette, Casanova, Sade, Catherine de Russie… Ce sont les compagnons d’écriture et de route de Chantal Thomas, auteure notamment de Souvenirs de

suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00