La Liberté

Sylvain Bouillard, l’art d’être patient

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Sylvain Bouillard, l’art d’être patient
Sylvain Bouillard, l’art d’être patient
Partager cet article sur:
18.02.2021

L’artiste installé en Singine a dessiné une œuvre avec plus de 740 000 petits ovales. Une performance

Tamara Bongard

Rencontre » Sylvain Bouillard a insisté: il faudra une bonne photo pour montrer son œuvre sinon on ne distinguera rien. Son dessin composé de 747 600 minuscules œufs qu’il a patiemment tracés pendant environ un mois, se vit comme une performance, comme un acte d’endurance, pour prouver que c’est possible de faire si on veut. Il souhaite la montrer, cette création qu’il a réalisée au début de l’année alors que la Suisse était une nouvelle fois mise en sourdine. Mais pour l’instant, pas d’exposition en perspective pour la dévoiler au public. Une diffusion sur le Net? Pas son truc. Son ordinateur l’a de toute façon lâché et il ne l’utilisait que pour regarder des films.

Et c’est vrai qu’il vaut la peine d’observer en chair et os ce dessin aux accents abstraits, d’où émergent de

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00