La Liberté

Le verre en voit de toutes les couleurs

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’œuvre monumentale Salomé de Jacques Galland (1900) vaut à elle seule le détour. © Charly Rappo
L’œuvre monumentale Salomé de Jacques Galland (1900) vaut à elle seule le détour. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
25.06.2020

Le Vitromusée Romont consacre sa nouvelle exposition à la redécouverte de la couleur au XIXe siècle

Tamara Bongard

Glâne » En visitant des églises, on avait parfois jeté un regard dédaigneux aux vitraux d’une blancheur bien décevante, se disant que c’était sûrement du verre de remplacement en attendant mieux. Ou un manque tangible d’argent de la paroisse. Car un vitrail est, dans notre imaginaire, un kaléidoscope capturé par une fenêtre. On s’était alors lourdement planté en pensant que les coloris étaient l’essence de l’art verrier et la nouvelle exposition du Vitromusée Romont, le montre bien. Baptisée La redécouverte de la couleur, cet accrochage raconte comment les artistes et les artisans dès le XIXe siècle ont voulu remettre du jaune, du bleu, du vert ou du rouge dans leurs créations.

Grenade pour modèle

Si au Moyen Age des vitrages polychromes illuminaient bien les lieux sacrés, à l&rsq

Même sujet
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00