La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

D’éther et de matière

La galerie du Château de Saint-Aubin expose l’artiste peintre Sandro Godel

Sandro Godel poursuit sa perpétuelle quête de libération du connu et de l’acquis. © Charly Rappo
Sandro Godel poursuit sa perpétuelle quête de libération du connu et de l’acquis. © Charly Rappo

Maxime Papaux

Publié le 29.09.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Broye » Après Nairobi, Washington, Tokyo, Paris et Bruxelles, Sandro Godel expose à quelques minutes de son atelier, dans la galerie du Château de Saint-Aubin. Du caveau aux combles, le peintre y livre un éventail de sa création sur toile et sur papier. Parmi ses œuvres récentes, figure le second de ses douze coffrets d’artiste réalisé cette année-ci avec le poète Vahé Godel. Si l’œuvre du peintre demeure avant tout abstraite, une pièce entière est également consacrée à des portraits de femmes; une pratique figurative que l’artiste a développée au cours de sa résidence new-yorkaise de 2008 et qui nourrit un recueil poétique publié en juillet dernier avec Bernard Waeber (lire ci-contre). «Je peins avec la même vitesse dans la figuration que dans l’abstraction. Le sujet reste libre. Il y

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11