La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une caméra au cœur du soulèvement populaire chilien

Patricio Guzman saisit des plans impressionnants. © Trigon
Patricio Guzman saisit des plans impressionnants. © Trigon
Publié le 23.11.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Mon pays imaginaire » «Si tu veux filmer un incendie, il faut que tu sois sur les lieux avant la première flamme.» Ce conseil, c’est le réalisateur Chris Marker (La Jetée) qui l’a donné au cinéaste chilien Patricio Guzman alors qu’il n’était encore qu’un débutant et que les deux hommes entamaient une relation épistolaire. Aujourd’hui, Patricio Guzman est un documentariste reconnu et ses films sont présentés dans de prestigieux festivals, de Toronto à Cannes. Son dernier, Mon Pays imaginaire, tire profit du conseil de Chris Marker puisqu’il relate de l’intérieur l’explosion populaire d’octobre 2019, lorsqu’un million et demi de personnes descendent dans les rues de Santiago, réclamant plus de démocratie, une nouvelle Constitution, un meilleur système de santé, bref une vie plus digne. &laqu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11