La Liberté

Quatorze fois la pointe d’Andey

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La pointe d’Andey, en Haute-Savoie, terrain d’exploits anonymes. © Michaël Perruchoud
La pointe d’Andey, en Haute-Savoie, terrain d’exploits anonymes. © Michaël Perruchoud
Partager cet article sur:
05.08.2020

Michaël Perruchoud

Le mot de la fin

Si vous n’êtes pas féru des toiles de Ferdinand Hodler, il est fort possible que vous ne connaissiez pas la pointe d’Andey. Il s’agit d’un joli mais modeste sommet de 1870 mètres, situé en Haute-Savoie. Quand on y accède par temps clair, on peut apercevoir le Mont-Blanc.

Pas besoin d’être alpiniste pour grimper (enfin, si on choisit le versant balisé, pas celui de la falaise), mais ça monte dur. En partant du hameau de Solaison, il faut aller tout droit, mais il n’y a presque aucun répit dans la pente.

C’est ma cure d’été. Je paie comptant tout ce que j’ai paressé durant l’année, tout ce que j’ai cédé à l’inaction et à l’excès de lipides. Et j’en bave jour après jour, jusqu’à ce que les muscles de mes mollets se souvien

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00