La Liberté

Mémé au chalet pour respirer l’été

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Au chalet, cet été-là, mémé a semblé se régaler de l’été. © DR
Au chalet, cet été-là, mémé a semblé se régaler de l’été. © DR
Partager cet article sur:
01.07.2020

michaël perruchoud

Le mot de la fin

Papa m’avait prévenu au téléphone: «Cette année, ça va être compliqué de faire monter mémé.» Et je me suis dit qu’effectivement, entre ses yeux qui partaient vers l’ombre et ses jambes qui ne voulaient plus, ça risquait d’être coton sur l’escarpé sentier qui menait au chalet. Elle est finalement montée couchée, en transat version bricolée, avec des roues de guingois qui tremblaient sur leur axe.

Je tirais, mon père poussait, et ça la faisait rire, mémé. «Vous croyez que je mérite toute cette peine?», qu’elle disait de sa voix que je ne pourrais imaginer fâchée. Elle s’est relevée à destination, semblant apprécier ces paysages qu’elle connaissait si bien et qu’elle ne voyait plus qu’au travers d’u

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00