La Liberté

«Il en dit des conneries, quand même!»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Albert Einstein, escroc, charlatan, plagiaire, gauchiste, et voleur (de bicyclette). Keystone
Albert Einstein, escroc, charlatan, plagiaire, gauchiste, et voleur (de bicyclette). Keystone
Partager cet article sur:
14.08.2020

Jean Ammann

Le mot de la fin

Ce n’est pas pour me vanter, mais je n’avais rien compris à cette histoire de relativité, alors j’avais soufflé à mon professeur de physique: «Ce n’est pas très intuitif.» Il avait répondu: «C’est le moins que l’on puisse dire.» Car une fois que l’on a ânonné E = mc², on n’est pas beaucoup plus avancé.

Donc, la relativité, qu’elle soit générale et même restreinte, c’est compliqué. Je n’y ai rien compris, mais j’ai compris que les théories d’Einstein avaient révolutionné notre manière de voir l’univers. Plus d’un siècle après leur énonciation, les esprits les plus puissants de l’humanité s’époumonent à les appliquer. Des têtes au carré débusqu

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00