La Liberté

Géante, la petite fiancée du danger

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Marie Marvingt, surnommée en son temps «la petite fiancée du danger» et «la reine de l’air». DR
Marie Marvingt, surnommée en son temps «la petite fiancée du danger» et «la reine de l’air». DR
Partager cet article sur:
25.07.2020

Michaël Perruchoud

Le mot de la fin

Elle se nomme Marie Marvingt, et il faut souffler sur la poussière de l’oubli pour en retrouver la trace. Pourtant, la vie de cette femme flirte tant avec l’incroyable que le plus échevelé des scénaristes n’oserait l’adapter.

Allez, on attaque: Marie naît en 1875 à Aurillac. Son père, receveur des postes, est passionné de sport. Il voudrait initier ses rejetons au vélo ou à la nage. Mais voilà, les trois premiers fils meurent en bas âge, et le dernier, de santé fragile, ne semble pas destiné à faire de vieux os lui non plus. Reste Marie. Le père la fait sortir, courir, bouger. La gamine se prend au jeu.

Aucune discipline ne l’effraie. Elle remporte la première compétition féminine de bob, se révèle douée pour le ski et le patinage. Alpiniste, elle se frotte au Mont

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00