La Liberté

Comme il ferait bon être rugueux

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.09.2020

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Vous garez votre voiture en face de la boucherie. Le client qui vous précède devine à votre mine de carnivore que vous avez la discrète mais ferme intention de faire le plein de merguez dans la même échoppe que lui. Courtois, il vous tient la porte. Seulement, il vous reste une cinquantaine de mètres à parcourir, le malheureux reste alors planté sur le seuil à attendre poliment que vous lui passiez devant. Il est mal à l’aise, ça se voit, même à cinquante mètres.

Vous l’êtes aussi mais n’osez pas courir, ça accentuerait sa gêne et révélerait la vôtre. Alors vous trottez. Comme une jument, parfaitement. Vous trottez avec cet air profondément ridicule qu’affichent les gens qui trottent.

Je trotte souvent. Et je mets au trot des centaines d’inconnus qui, arrivés &

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00