La Liberté

«La boîte de Pandore a été ouverte»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
29.05.2020

Finances saines, confiance des citoyens, civisme, respect de l’Etat de droit… Toutes les cases cochées par les pays qui ont le mieux résisté à l’épidémie de Covid-19. A l’image de la Corée du Sud ou de l’Allemagne, ils sont restés fidèles aux principes démocratiques, selon l’historien Nicolas Baverez. Les populistes ont montré leurs limites, mais la crise pourrait leur profiter.

Thierry Jacolet

Démocratie » Les populistes sont des enfants de chœur à côté du SARS-CoV-2. Ce microbe qui ravage la planète fait passer un «stress test» d’un autre calibre à la démocratie. Disruptif, brutal, soudain, il a pris par surprise les pays garants de l’Etat de droit et des libertés fondamentales. Nombreux sont ceux à avoir réagi par un sursaut d’autoritarisme pour renforcer le dispositif antivirus (libertés sacrifiées, pouvoir renforcé, surveillance accrue…). Avec un succès inégal. «Les pays qui ont le mieux résisté à l’épidémie sont ceux qui ont le moins cédé sur les principes de la démocratie», résume l’économiste et historien français Nicolas Baverez, auteur de L’alerte démocratique (Ed. L’Observatoire, 2020). Analyse

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00