La Liberté

21.09.2020

Les Lakers assomment Denver et remercient Davis

Anthony Davis (3) a inscrit le panier de la victoire au "buzzer" © KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill
Anthony Davis (3) a inscrit le panier de la victoire au "buzzer" © KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill
Partager cet article sur:
21.09.2020

Les Lakers mènent 2-0 face aux Nuggets en finale de la Conférence Ouest de NBA.

Un shoot à 3 points au "buzzer" d'Anthony Davis a eu raison d'une remontée encore fantastique mais vaine de Denver, battu 105-103 dimanche à Orlando.

"Je suis prêt pour gérer ce genre de pression, je veux prendre ce genre de tir, je veux vivre ces moments, c'est pour cela qu'on m'a fait venir", a martelé après-coup Davis, qui vit ses premières joutes à ce stade des play-off et que les Lakers ont en effet recruté il y a un an pour épauler LeBron James dans leur quête d'un 17e titre de champion.

Or, Anthony Davis a fait plus que cela sur ce match no 2, confirmant une tendance entrevue lors du premier où il avait fini avec 37 points: il a été le patron de l'équipe. En seconde période, il a inscrit 22 de ses 31 points (9 rebonds, 2 contres), quand James a bien moins pesé après avoir commencé fort en marquant 20 points dans les deux premiers quart-temps (26 au total, 11 rebonds). "AD est un joueur à part, c'est aussi simple que cela. Il a prouvé qu'il est un des meilleurs au monde", lui a rendu hommage le "King".

La performance de Davis est aussi impressionnante que le coup est dur pour les Nuggets, longtemps à la traîne, mais qui ont effacé un déficit de 16 points dans le troisième quart, pour recoller au score à sept minutes du terme et même mener (87-86). Mais, contrairement à leurs exploits ponctués d'un K.O. contre les Clippers au tour précédent, ils n'ont pu entièrement renverser la situation.

Joker insuffisant

Cela s'est joué à vraiment pas grand-chose dans un "money time" dantesque, venu pimenter une rencontre jusqu'alors peu emballante. Après trois paniers à trois points de Rajon Rondo, Kentavious Caldwell-Pope et déjà Davis qui ont redonné de l'avance à L.A. (99-92), Denver a sorti son "Joker".

Et Nikola Jokic (30 points, 9 passes décisives, 6 rebonds, 4 interceptions), extraordinaire de sang-froid lui aussi, a alors enfilé 11 points consécutifs - dont son premier shoot à longue distance en trois matches (!) et une claquette après un shoot contré de Jamal Murray (25 points) - pour permettre aux Nuggets de mener (103-102) à 20''8 de la fin du temps réglementaire.

La dernière possession a vu Alex Caruso manquer la cible derrière l'arc et, au rebond, Danny Green se faire contrer par Murray. Mais sur la remise en jeu, avec 2''1 à jouer, Davis a pris ses responsabilités - devant Jokic, avec lequel ils ont livré un duel titanesque - pour le shoot de la gagne qui a fait l'effet d'un gros coup de massue aux Nuggets.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00