La Liberté

16.09.2019

Le conseil communal de Berne refuse le tir des corneilles

Non seulement le tir de corneilles n'est pas évident même pour des chasseurs expérimentés, mais il est aussi dangereux de tirer dans des zones habitées, argumente le conseil communal de Berne. © KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ
Non seulement le tir de corneilles n'est pas évident même pour des chasseurs expérimentés, mais il est aussi dangereux de tirer dans des zones habitées, argumente le conseil communal de Berne. © KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ


16.09.2019

L'UDC de la ville de Berne souhaite que des chasseurs, et même des privés, puissent tirer sur les corneilles qui causent des dégâts et dérangent par leur bruit notamment. Le conseil communal rejette cette idée.

Il juge cette motion des conseillers municipaux UDC Roger Mischler et Henri-Charles Beuchat "irresponsable et non appropriée". Non seulement le tir de corneilles n'est pas évident même pour des chasseurs expérimentés, mais il est aussi dangereux de tirer dans des zones habitées, argumente le conseil dans sa réponse publiée lundi.

La motion demande que la Fédération des chasseurs bernois forme les propriétaires fonciers de la ville au tir de corneilles. Le texte propose aussi que des récompenses financières soient attribuées pour les oiseaux tués.

Autres mesures sans effet

Cette motion intervient alors que différentes mesures ont déjà échoué à faire baisser le nombre de corneilles en ville de Berne, comme la suppression de nids, l'abattage d'arbres ou encore l'utilisation de faucons. Seuls des leurres en forme de hiboux grands ducs ont eu un effet partiel.

Dans sa réponse, le conseil communal relève aussi que les corbeaux freux du zoo de Berne font déjà l'objet de tirs contrôlés de la part de chasseurs. Cette mesure n'a pas pour autant fait diminuer le nombre de nids.

La décision finale sur le texte reviendra au conseil municipal, soit le parlement de la ville.

Dans le reste du canton de Berne, il est déjà autorisé d'effaroucher, de capturer ou de tuer les animaux causant des dégâts aux cultures et au bétail. Parmi ceux-ci figurent entre autres les corneilles et les corbeaux freux.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00