La Liberté

Guy Parmelin veut maintenir la prime du cheval Franches-Montagnes

Les courses de chevaux du Marché-Concours vont pouvoir reprendre leurs droits à Saignelégier (JU) samedi et dimanche après trois ans d'attente. (Archives) © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Les courses de chevaux du Marché-Concours vont pouvoir reprendre leurs droits à Saignelégier (JU) samedi et dimanche après trois ans d'attente. (Archives) © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Guy Parmelin et son épouse Caroline au Marché-Concours de Saignelégier. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Guy Parmelin et son épouse Caroline au Marché-Concours de Saignelégier. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Le conseiller fédéral Guy Parmelin a profité de son passage au Marché-Concours de Saignelégier pour annoncer que les primes des éleveurs de la race Franches-Montagnes ne seraient pas réduites. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Le conseiller fédéral Guy Parmelin a profité de son passage au Marché-Concours de Saignelégier pour annoncer que les primes des éleveurs de la race Franches-Montagnes ne seraient pas réduites. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER


Publié le 14.08.2022
Partager cet article sur:


Le conseiller fédéral Guy Parmelin a annoncé dimanche, lors de la 117e édition du Marché-Concours, que "la contribution pour la préservation de la race ne devrait pas être diminuée pour le Franches-Montagnes". Pour les éleveurs, c'est le soulagement qui prédomine.

La venue du chef du Département de l'économie (DEFR) au banquet officiel de la manifestation était très attendue dimanche à Saignelégier (JU). Le projet de révision de l'ordonnance sur l'élevage, qui priverait les éleveurs de chevaux de la race des Franches-Montagnes d'un important soutien financier, ainsi que le projet d'aide porté par Guy Parmelin était d'ailleurs sur toutes les lèvres.

Porteur de bonnes nouvelles, le Vaudois a rassuré tout le milieu équestre. Hormi le maintien de la prime, le projet de soutien porté par le département de M.Parmelin veut récompenser les efforts consentis par les éleveurs de la dernière race chevaline indigène. "Tous les chevaux de race Franches-Montagnes enregistrés au herd-book (livre de cheptel) depuis 1999 seront éligibles à une contribution", a déclaré le conseiller fédéral UDC.

"Nous avons remis l'ouvrage sur le métier concernant cette ordonnance et je suis heureux de pouvoir apporter cette bonne nouvelle aujourd'hui", a déclaré à la presse Guy Parmelin. Malgré l'enthousiasme soulevé par son annonce, le Vaudois a tenu à rappeler que ce projet de soutien devait être encore validé par le Conseil fédéral d'ici à l'automne. Néanmoins, le chef du DEFR s'est dit confiant en estimant que "nous avons le pied dans les bons étriers".

Soulagement pour les éleveurs

L'annonce faite par Guy Parmelin a été accueillie par les applaudissements du public présent au banquet officiel. Le soulagement était d'ailleurs palpable sur les visages, à commencer par ceux des organisateurs du Marché Concours. "L'annonce de M.Parmelin est un véritable soulagement pour nous et les éleveurs. En plus, elle tombe l'année des 125 ans de la manifestation, c'est la cerise sur le gâteau", s'est exclamé le président du Marché Concours Gérard Queloz.

Au sein de la Fédération suisse du Franches-Montagnes (FSFM), on se réjouit grandement également des promesses faites par le conseiller fédéral UDC, mais on reste sur ses gardes. "Nous n'allons pas lâcher le dossier et ce même après le vote du Conseil fédéral. Nous voulons ainsi éviter que ce genre de risques ne survienne une nouvelle fois", explique la gérante de la FSFM Pauline Queloz.

Un grand millésime

Après trois ans d'absence, le Marché-Concours a retrouvé son lustre d'antan. Pour la 117e édition, qui marquait les 125 ans d'existence de la grande fête du cheval, le public s'est pressé en nombre à Saignelégier. "On ne peut pas encore donner le nombre précis de spectateurs, mais les différents indicateurs nous font penser que cette édition sera un grand millésime", se réjouit Gérard Queloz.

Pendant trois jours, le public aura ainsi pu découvrir le canton d'Argovie, invité d'honneur de la manifestation, assister à la grande parade des 400 chevaux ou observer le fameux quadrille campagnard. Les organisateurs ont également profité de la dernière journée de la manifestation pour annoncer que le canton du Valais serait l'invité d'honneur du Marché-Concours en 2023.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11