La Liberté

Course à Downing Street: Truss et Sunak s'opposent sur les taxes

Liz Truss est très en avance dans les sondages face à son rival Rishi Sunak dans la course à Downing Street (archives). © KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN
Liz Truss est très en avance dans les sondages face à son rival Rishi Sunak dans la course à Downing Street (archives). © KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN
Rishi Sunak et Liz Truss sont les deux finalistes pour succéder à M. Johnson, qui a démissionné le 7 juillet après une série de scandales et de mensonges. © KEYSTONE/AP/Jacob King
Rishi Sunak et Liz Truss sont les deux finalistes pour succéder à M. Johnson, qui a démissionné le 7 juillet après une série de scandales et de mensonges. © KEYSTONE/AP/Jacob King


Publié le 26.07.2022
Partager cet article sur:


Les deux candidats pour succéder au premier ministre britannique Boris Johnson se sont retrouvés face à face lundi soir pour un premier duel à la télévision. Ils se sont opposés frontalement sur la question des taxes et de la crise du coût de la vie.

La cheffe de la diplomatie Liz Truss et l'ex-ministre des finances Rishi Sunak sont les deux finalistes pour succéder à M. Johnson, qui a démissionné le 7 juillet après une série de scandales et de mensonges. Ils seront départagés par les quelque 200'000 membres du parti conservateur avant une annonce des résultats au début septembre.

Mme Truss, 46 ans, est en avance dans les sondages auprès de ce corps électoral très réduit, très masculin et âgé, mais son rival, réputé meilleur débatteur et orateur, a tenté de rattraper son retard lors du premier duel organisé sur la BBC.

Les deux candidats se sont opposés frontalement sur la façon dont ils comptent faire face à la crise du coût de la vie qui étrangle les ménages britanniques, avec une inflation à 9,4% sur un an en juin. Liz Truss a promis de baisser drastiquement les impôts, une stratégie "irresponsable" et de court terme s'apparentant à une "injection de sucre" selon M. Sunak, qui veut d'abord maîtriser l'inflation avant d'alléger les taxes.

Campagne intense

Mais selon Liz Truss, une telle politique mènerait le pays "à la récession". "L'augmentation des taxes empêche la croissance", a-t-elle affirmé alors que son ancien collègue au gouvernement a augmenté les impôts "au taux le plus haut depuis 70 ans" quand il était aux finances.

Après une heure de débats, parfois animés, les deux candidats ont affirmé qu'ils seraient prêts à travailler ensemble au gouvernement.

La campagne s'accélère désormais pour les deux candidats. Dès la semaine prochaine, les membres du parti conservateur doivent recevoir leur bulletin de vote et auront jusqu'au 2 septembre pour se prononcer, par correspondance ou en ligne, avant que le résultat soit connu le 5 septembre.

Les deux candidats conservateurs se retrouvent dès mardi pour un nouveau duel, cette fois sur la chaîne TalkTV. Ils s'opposeront dans les jours et semaines qui viennent dans une série de duels devant les caméras ou face à des électeurs.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11