La Liberté

25.02.2021

Bélarus: ONU inquiète de projets de législations anti-manifestants

La Haute commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet estime que la situation s'est encore détériorée au Bélarus (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
La Haute commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet estime que la situation s'est encore détériorée au Bélarus (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
25.02.2021

L'ONU est "inquiète" de projets de législations qui pourraient durcir les sanctions contre les manifestants pacifiques. Ces dernières semaines, la situation des droits de l'homme "s'est encore détériorée", a affirmé jeudi la Haute commissaire aux droits de l'homme.

Devant le Conseil des droits de l'homme, Michelle Bachelet a fait remarquer qu'environ 250 personnes ont été condamnées à de la prison pour avoir protesté contre la réélection controversée du président Alexandre Loukachenko en août dernier. Certaines ONG ont dénoncé ces derniers mois des crimes contre l'humanité.

La crise des droits de l'homme "est sans précédent" dans ce pays, affirme Mme Bachelet. Dans son rapport pour le Conseil, elle vise des restrictions "systématiques" aux libertés fondamentales, des arrestations et des détentions arbitraires ou encore des centaines d'accusations de torture.

La Haute commissaire cible à nouveau l'"impunité" face à ces violations. Le gouvernement a reçu plus de 4500 plaintes contre les forces de sécurité, dont plus d'un millier ont été rejetées. Pour autant, aucune investigation criminelle n'a été ouverte sur les cas présumés de torture.

La principale opposante Svetlana Tikhanovskaïa, en exil, prévoit une visite en Suisse dans les prochaines semaines pendant laquelle elle veut notamment rencontrer la Haute commissaire. Elle a demandé récemment à Berne des investigations sur les avoirs d'Alexandre Loukachenko.

Mme Bachelet appelle elle à nouveau à la libération de tous les manifestants pacifiques. Elle souhaite des investigations indépendantes sur toutes les violations présumées des droits de l'homme et que les responsables d'exactions soient poursuivis.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00