La Liberté

Angela Merkel lauréate du Prix Nansen de l'ONU pour les réfugiés

L'ONU salue la politique sur les réfugiés de l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel par un prix à Genève (archives). © KEYSTONE/AP DPA/FABIAN SOMMER
L'ONU salue la politique sur les réfugiés de l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel par un prix à Genève (archives). © KEYSTONE/AP DPA/FABIAN SOMMER
L'ONU salue la politique sur les réfugiés de l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel par un prix à Genève (archives). © KEYSTONE/AP DPA/FABIAN SOMMER
L'ONU salue la politique sur les réfugiés de l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel par un prix à Genève (archives). © KEYSTONE/AP DPA/FABIAN SOMMER


Publié le 04.10.2022
Partager cet article sur:


L'ancienne chancelière allemande Angela Merkel est la lauréate cette année du prix Nansen du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) à Genève. L'agence onusienne a annoncé mardi honorer sa politique notamment envers les réfugiés syriens.

Plus de 1,2 million de personnes avaient pu rejoindre l'Allemagne il y a quelques années depuis la Syrie, l'Irak et d'autres pays, après la décision de Mme Merkel de les accueillir. Celle-ci avait été ensuite ciblée par certains opposants pour cette politique considérée par certains comme trop généreuse.

"Angela Merkel a montré un grand courage moral et politique", estime le haut commissaire aux réfugiés Filippo Grandi. "Elle est restée ferme contre ceux qui relayaient la peur et la discrimination", selon lui.

Outre la décision d'accueillir ces réfugiés, l'ex-dirigeante est récompensée pour les efforts menés pour faciliter la participation des réfugiés à la société. Mme Merkel avait appelé alors les Allemands à ne pas céder aux divisions et à faire preuve de compassion, relevant l'obligation d'aider ces personnes qui fuyaient les conflits.

Aucun mandat au HCR prévu

L'ancienne chancelière allemande a contribué à augmenter le soutien de son pays "comme partenaire humanitaire", a affirmé à la presse un porte-parole de l'agence onusienne. Mme Merkel sera présente à Genève lundi prochain pour la cérémonie officielle, mais ce prix ne signifie pas qu'elle pourrait accepter un mandat d'ambassadrice pour le HCR, ajoute-t-il.

Parmi les ex-chefs d'Etat et de gouvernement, Mme Merkel est la première à recevoir le Prix Nansen depuis une trentaine d'années. Chaque année, les nominations peuvent être faites jusqu'en février par le public ou encore par les collaborateurs du HCR. Un comité, constitué de plusieurs acteurs dont un représentant du gouvernement suisse parce que le Conseil fédéral soutient cette récompense, choisit ensuite le lauréat qui remporte environ 150'000 francs.

Outre Mme Merkel, plusieurs prix régionaux sont également attribués et dotés de 50'000 dollars. Pour l'Afrique, le HCR récompense la brigade de pompiers Mbera qui rassemble des volontaires parmi les réfugiés en Mauritanie. Ceux-ci ont éteint plus de 100 incendies et planté des milliers d'arbres pour tenter de préserver l'écosystème.

Pompiers, ONG birmane ou encore médecin

Vicenta Gonzalez reçoit le prix régional pour le continent américain. Depuis des décennies, elle soutient les déplacés et les personnes vulnérables. Elle a notamment lancé une entreprise de cacao pour aider les réfugiés et les femmes des communautés d'accueil au Costa Rica, dont des victimes de violences domestiques.

Pour l'Asie/Pacifique, l'ONG Meikswe Myanmar est récompensée. Elle apporte une assistance aux déplacés en Birmanie en termes d'aide d'urgence, d'éducation ou encore de santé. De son côté, le gynécologue irakien Nagham Hasan est honoré pour le Proche et Moyen-Orient. Il a soigné des femmes yézidies qui ont subi des persécutions, de l'esclavage et des violences sexistes des djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans ce que de nombreux acteurs onusiens ont considéré comme un "génocide" contre cette population.

Alors que le nombre de réfugiés et de déplacés dans le monde a dépassé la barre des 100 millions pour la première fois, M. Grandi appelle également le public à honorer la "compassion" de ces personnes ou groupes envers ceux qui ont été contraints de fuir leur habitation et leur pays. Il salue aussi la générosité montrée depuis longtemps par des Etats comme la Turquie, le Pakistan ou l'Ouganda.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11