La Liberté

15.02.2021

Un soutien supplémentaire pour l'Hôpital fribourgeois

Le canton a déjà versé un premier acompte de 28 millions de francs à l'Hôpital fribourgeois pour l'aider à surmonter la crise du coronavirus. © Charles Ellena
Le canton a déjà versé un premier acompte de 28 millions de francs à l'Hôpital fribourgeois pour l'aider à surmonter la crise du coronavirus. © Charles Ellena

NM

Partager cet article sur:

Le Grand Conseil a partiellement accepté lundi soir un mandat socialiste demandant un soutien financier extraordinaire en faveur de l’Hôpital fribourgeois. Mais le parlement a refusé de revoir à la hausse les prestations d’intérêt général.

C'est à l'unanimité que le parlement a accepté de faire un geste. Toutefois, rappelle la conseillère d'Etat Anne-Claude Demierre, le canton n'a pas attendu pour agir. «Nous nous sommes déterminés sur une participation financière, pour l'année 2020, de l'ordre de 35 millions de francs. Nous avons versé un premier acompte de 28 millions de francs et nous examinerons le solde dans le cadre du bouclement des comptes de l'HFR et des éventuels soutiens de la Confédération ou encore d'une meilleure rémunération des tarifs par les assureurs».

En revanche, le Grand Conseil a refusé, par 59 voix contre 31 (1 abstention), de revoir à la hausse le financement des prestations d’intérêt général (PIG) que le canton paie à l'HFR pour certaines prestations comme les urgences, la recherche ou la formation. «Comme le relève le Conseil d'Etat, les PIG sont clairement définies et les augmenter sans justification irait à l'encontre du principe même de prestation d'intérêt général», estime le démocrate du centre Stéphane Peiry (Corminboeuf).

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00